La géopolitique : une matière majeure en prépa ECS

  • La classe préparatoire ECS offre un enseignement original d’histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain. Il s’agit de proposer, dans une approche d’ensemble, des clés de lecture pour comprendre les grands enjeux de notre époque tout en inscrivant la réflexion dans la longue durée. Le programme nous invite ainsi à étudier les rapports de force entre les puissances depuis le début du XXe siècle, à mettre en perspective les rivalités mais aussi les interactions entre les acteurs du monde contemporain. Il fait une large part aux stratégies de développement, à leurs résultats et s’intéresse aux grandes dynamiques continentales. On s’attache aussi à faire varier les échelles spatiales pour bien saisir la complexité des processus, comme la mondialisation par exemple. Cette approche de la géopolitique est englobante : elle mêle ainsi dans un même cours l’histoire, la géographie, les sciences politiques, l’économie tout en s’intéressant aux grandes évolutions sociales, technologiques et culturelles.

 

  • Le programme s’articule autour de quatre grands modules, répartis sur les deux années de classe préparatoire:
  1. Les grandes mutations du monde au XXe siècle
  2. La mondialisation contemporaine : rapports de force et enjeux
  3. Géodynamique continentale de l’Europe, de l’Afrique, du Proche et du Moyen-Orient
  4. Géodynamique continentale de l’Amérique et de l’Asie

 

  • Avec ce vaste programme, les étudiants sont amenés à travailler sur des sujets passionnants, comme ceux qui ont été proposés ces dernières années aux concours des grandes écoles de management :
  • Etats- Unis / Chine : rivalités de pouvoir et d’influence  (ESCP, 2018).
  • Les Etats-Unis et l’Union Européenne dans le nouvel ordre économique et géopolitique mondial : la fin de l’Occident ? (Ecricome, 2019)
  • La France dans la recomposition des puissances dominantes (ESCP, 2020).
  • Le développement de l’Afrique à l’épreuve de la guerre de 1960 à aujourd’hui (Essec, 2017).
  • Le bassin méditerranéen : un espace de crises et de rivalités internationales depuis la fin de la Guerre froide (Essec, 2020).
  • Un monde sans frontières : une utopie dépassée ? (Ecricome, 2015)
  • Le dérèglement climatique : une nouvelle donne majeure pour l’économie mondiale et les relations internationales ? (Ecricome, 2018)

 

  • Les étudiants bénéficient de six heures de cours chaque semaine (sept heures à partir de 2021), où ils acquièrent les connaissances et les méthodes qui les mèneront vers la réussite aux concours. Ils sont ainsi formés à l’exercice de la dissertation, du croquis et du commentaire de carte. En plus des nombreux devoirs surveillés, des interrogations orales – tous les quinze jours –  leur offrent la possibilité de s’entraîner et de perfectionner la maîtrise des méthodes. Lors de ces « khôlles », les professeurs interrogateurs leur dispensent des conseils personnalisés et les accompagnent pour corriger les erreurs.

 

  • On peut se préparer efficacement à cet enseignement :
    • En revoyant bien les cours de Première et de Terminale (avec frises chronologiques et repères cartographiques).
    • En consultant les ouvrages suivants, avant même la rentrée:
  • S. Berstein et P. Milza, Histoire du monde de 1900 à nos jours, Hatier, 2018 [ouvrage très recommandé].
  • D. Cohen, « Il faut dire que les temps ont changé » : Chronique (fiévreuse) d’une mutation qui inquiète, Albin Michel, 2018.
  • J. Dietrich et alii, La mondialisation contemporaine – rapports de force et enjeux, Nathan, 2017.
    • En se tenant au courant de l’actualité.
  • Il est indispensable, dès les vacances, de lire régulièrement les grands quotidiens (Le Monde, Le Figaro : on trouve des éditions en ligne, moins coûteuses), sans négliger la presse économique (Les Echos par exemple).
  • A la radio, vous pouvez écouter les émissions de Marie-France Chatin, Géopolitique : le débat (sur RFI) ou encore de Christine Ockrent, Affaires Internationales (sur France Culture).
  • A la télévision, on regardera avec profit les documentaires du Dessous des cartes sur Arte ou ceux de la Chaine Parlementaire (LCP).

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer